Qu'est-ce que AVIA ? 

AVIA dépeint des portraits de femmes* qui vivent sur le continent européen et forment la société. Leurs chemins uniques illustrent les changements de nos modes de vie, de nos relations humaines et des combats menés et à venir.

AVIA ce sont des entretiens entre grand-mères et petites-filles où chacune (se) raconte sa réalité en tant que jeunes femmes. Cela permet une vue d’ensemble sur presque 100 ans et donne ainsi la possibilité d’imaginer la direction que devrait prendre les 100 prochaines années, avec tous les défis que celles-ci amèneront.

Les femmes* interviewées sont d'une part de la génération silencieuse, née entre 1929 et 1950, au début du boom de naissance. De l'autre, 50 à 70 ans plus tard, les petites-filles font partie des millennials et de la Gen Z. Les grands-mères sont devenues des femmes adultes avec la création de la communauté européenne de charbon et de l’acier, sous le régime soviétique, la dictature espagnole ou encore grecque. Ce sont des femmes qui ont fui leur pays pour échapper à des conflits et des guerres dans lesquels les pays Européens sont impliqués depuis tant d’années. 

AVIA invite au dialogue entre les générations et établit un lien entre ces générations qui en apparence semble si différentes. Avec le projet AVIA, je souhaite m'arrêter un court instant. L'objectif est de faire dialoguer des femmes qui, pendant des décennies, ont travaillé dans l'ombre, ont marqué l'environnement social et ont pris soin de beaucoup, avec des jeunes femmes qui assument aujourd'hui de nombreuses responsabilités pour faire avancer la société.

D'où vient l’idée ? 

Au début, ce n'était qu'une vague idée. En 2020, durant les premières semaines du confinement dû à la pandémie COVID-19, je revenais tout juste du programme ERASMUS et je n'avais pas de plan pour la suite. Au lieu de cela, j'ai soudain eu beaucoup de temps. Du temps pour réfléchir et pour avoir des discussions approfondies avec des ami(e)s. Nous en revenions souvent à nos engagements, l'Europe et l'histoire de nos grands-mères respectives, nées sur le continent ou venu d'ailleurs et fuyant des guerres. AVIA s’est développé au fil de discussion, de rencontre et a pu finalement être concrétisé avec la création du logo et du soutien de la Fondation TUI.

Pourquoi me limiter donc à interroger mes grands-mères, me suis-je dis ? Il y a certainement beaucoup d'autres histoires de grands-mères et de petites-filles à explorer !

Les "Pourquoi" 

Pourquoi maintenant :En Europe, mais aussi dans le reste du monde, nous sommes confrontés à des défis majeurs. Des défis que nous n'avons jamais perçus avec autant d'acuité, comme la crise climatique notamment. Mais il y a aussi des défis que nous connaissons déjà sur le continent européen : la montée du nationalisme, du populisme et surtout la peur de "l'autre". Ces femmes sont nées pendant ou juste après la guerre, ont vécu sous le communisme et ont assisté à la chute de plusieurs dictatures en Europe. Cette génération, a vécu activement les nombreux changements géopolitiques, a contribué à de grands mouvements de liberté sociale et a participé aux évolutions de la pensée sociale. Ma génération et la nôtre sont confrontées à des changements majeurs similaires, qui nécessiteront beaucoup de résilience et d'action. 

Pourquoi seulement des femmes*  N'entendons-nous pas assez d'histoires de femmes aujourd'hui ? A-t-on encore besoin d'approches féministes ? A toutes ces questions, la réponse est : nous n'en avons pas encore assez et nous en avons encore besoin. Les mouvements féministes se divisent en trois vagues : Vague 1, à partir de 1840, Vague 2, à partir de 1960 et Vague 3, à partir de 1990. La question de savoir si nous en sommes encore à la troisième ou à la quatrième vague fait l'objet de discussions. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a encore du travail à faire. Les femmes sont toujours sous-représentées dans les événements sociaux. Quel est le rapport avec les interviews d'AVIA ? AVIA doit permettre à des femmes qui ont travaillé dans l'ombre pendant des décennies, qui ont marqué l'environnement social et qui se sont occupées de beaucoup de choses, d'entrer en contact avec des jeunes femmes qui assument aujourd'hui de nombreuses responsabilités pour faire avancer la société. Cela permettra non seulement aux jeunes femmes, mais aussi aux jeunes hommes, d'avoir un large aperçu de la vie des femmes au cours du 20e siècle et au début du 21e siècle. Ensemble, ils pourront alors comprendre ce que la société patriarcale a eu comme impact sur la vie de nos grands-mères. Et pourquoi, aujourd'hui encore, l'égalité des droits pour les femmes et les minorités est quelque chose que nous devons atteindre.

Pourquoi uniquement deux générations Chacune*s peut associer le mot grand-mère à quelque chose. Que l'on connaisse sa grand-mère ou non, que l'on s'entende bien avec elle ou non. L'histoire de ses propres grands-parents, et en particulier de sa grand-mère, fait aussi partie de sa propre histoire. Les grands-mères et les grands-parents ne jouent pas forcément un rôle dans l'éducation des petits-enfants, mais ils peuvent aider les jeunes à s'orienter, être un soutien important et devenir des personnes avec lesquelles on peut établir une relation de confiance. Notre vision du monde est certes influencée en premier lieu par nos parents, mais aussi par nos grands-parents.

AVIA souhaite jeter un regard à vol d'oiseau sur les dernières décennies afin d'obtenir une perspective dézoomée sur les décennies à venir. Les conversations entre grands-mères et petite-filles permettent un autre type de conversation, dans lesquelles les relations ont une certaine distance sans que l'intimité des histoires et des liens soit oubliée.  

La génération de la guerre ou de l'après-guerre a vécu directement les premiers développements de l'UE et du continent européen. Elles ont vécu sous le communisme et ont assisté à la chute de plusieurs dictatures en Espagne, mais aussi en Grèce. Sans avertissement, notre génération s'est retrouvée du jour au lendemain enfermé chez elle pendant des semaines. Avec beaucoup d'avertissement, la jeune génération tente aujourd'hui d'apporter un peu de raison et d'actions radicales dans notre société de consommation. Du point de vue de l'Europe occidentale, la génération de nos parents a vécu en plein boom économique, a vu le capitalisme se développer et a consommé toujours plus. Il y a donc, à mon avis, beaucoup de points communs entre nous et la génération de nos grands-parents.

Qui est derrière AVIA ?

MAGALI HÜBERS, 27

Fondatrice

Bonjour, Je m'appelle Magali, je suis originaire de Strasbourg, je me sens chez moi à Berlin et je travaille actuellement à Bruxelles. Je suis à moitié allemande - à moitié française. Lorsque je rencontre de nouvelles personnes, je me présente exactement de la même manière : comme une franco-allemande. 

Depuis plus de 7 ans, je suis active en politique européenne : dans des associations de jeunesse, dans mon travail à plein temps, ainsi qu'avec mon entourage. J'ai eu le privilège d'avoir deux grands-mères avec lesquelles j'ai beaucoup échangé et discuté. Derrière AVIA, il y a toutes mes questions, mes intérêts et mes tentatives de donner un sens à la manière dont une société fonctionne ensemble.

WOJTEK SOKOLOW, 30

Designer

Bonjour, je m'appelle Wojtek. Je viens de Gdańsk, en Pologne. Avant de venir à Bruxelles pour six mois, j'ai travaillé à la mairie de Gdańsk. J'adore le graphisme et j'ai eu l'occasion de créer le logo d'AVIA et d'améliorer mes compétences dans le domaine dans lequel je souhaite travailler.

Le logo est inspiré de l'art sud-coréen. J'ai vécu trois ans en Chine et je me passionne pour la culture et l'histoire de ce pays. Dans l'ensemble, les cultures de l'espace asiatique me passionnent. À Bruxelles, j'essaie de continuer à pratiquer le mandarin que j'apprends depuis cinq ans.

 

MARIA ANDRESEN, 28

Communication & Social Media

Salut, je m'appelle Maria! Actuellement, je voyage à travers l'Europe dans mon van, je travaille en freelance pendant que je voyage et je suis très heureuse de pouvoir découvrir chaque jour de nouvels endroits et de rencontrer des gens. Magali et moi avons fait connaisance lors de nos études. Lorsque nous nous sommes rencontrées spontanément au Portugal l'année dernière et qu'elle m'a parlé d'AVIA, j'ai tout de suite trouvé le projet très intéressant!

En voyageant, j'ai souvent l'occasion de discuter avec des personnes âgées. Michel (environ 80 ans) m'a dit un jour en Bretagne que les algues fraîches étaient considérées très saludables depuis bien longtemps et qu'il le trouvait triste que les jeunes ne s'intéressent souvent aux plantes et aux herbes locales qu'à cause du "boom du marketing des superaliments". En 2017, au Canada, Paul et Elise m'ont initié à leur secret pour une peau jeune et fraîche à la mi-70 (il faut se baigner chaque jour dans la mer !), en revanche je mettais à jour leur site web. Il y a quelques années en Nouvelle-Zélande, j'ai travaillé chez un couple retraité très religieux avec qui j'ai beaucoup discuté le soir des religions et des traditions. Et récemment en Espagne, j'ai fait la connaissance d'un grand groupe d'amis allemands qui, avant même d'être retraités, voyagaient déjà à travers du Maroc dans des vans, des camping-cars et des camions qu'ils avaient aménagés eux-mêmes et qui ont une infinité d'histoires de voyage à raconter. J'ai hâte d'entendre les histoires qui pourront être racontées grâce à AVIA et je suis heureux de faire partie du projet!

CRISTINA PALAMARU, 23

Webdeveloper

Hi,
Je m'appelle Cristina et j'étudie actuellement le génie logiciel. Pour moi, la programmation est plus qu'une science logique, c'est une manière créative de s'exprimer et d'exprimer ses idées dans le monde numérique.

J'ai décidé de créer le site web d'AVIA parce que j'ai le sentiment que dans la société moderne, nous sommes de plus en plus pressés et que nous nous détournons de nos vraies valeurs.
AVIA nous ouvre une porte pour nous connecter à la véritable culture familiale européenne et comprendre l'histoire récente à travers l'expérience de nos grands-mères.

AVIA est plus qu'un projet, c'est une histoire vivante, remplie d'émotions et de la perspective de vie des différentes générations.

fr_FRFR